Que comprend un rapport d’inspection de bâtiment?

Après son analyse des résultats de l’examen visuel du bâtiment, l’inspecteur doit remettre au client un rapport écrit narratif. Le rapport doit être daté et signé par l’inspecteur qui a procédé à l’inspection. Sachez que nous ne divulguerons aucune information à quiconque que vous (le/la clientE) concernant le résultat de votre inspection sans une approbation écrite de vous (clientES) ou de vos représentant(es).

 

Le rapport d’inspection :

Rend compte de tout ce qui a été observé et examiné par l’inspecteur;

Indique la date, l’heure, les conditions climatiques ainsi que les noms des personnes présentes lors de l’inspection;

Indique le nom du requérant et l’objet pour lequel l’inspection a été effectuée;

Décrit les systèmes et les composantes du bâtiment listés dans la Norme de pratique de l’AIBQ ainsi que leur état respectif, si observable;

Indique les moyens utilisés pour procéder à l’examen de certains d’entre eux, le cas échéant (jumelles, échelle, etc.);

Donne, en application de la Norme de pratique, les raisons pour lesquelles certains de ces systèmes et leurs composantes n’ont pas été inspectés, le cas échéant;

Mentionne l’impossibilité de mettre certains appareils en marche, si applicable;

Fait état de l’observation de tout signe visuel de pénétration/trace d’infiltration de l’eau dans l’immeuble ou de condensation significative sur des composantes de l’immeuble, de cernes/taches d’eau, d’élément ayant l’apparence de moisissures, d’odeurs;

Contient un résumé des constats de l’inspecteur quant aux éléments qui exigent une réparation (défaut à corriger), une expertise ou qui représentent une situation dangereuse;

Peut contenir des avertissements, des informations, des recommandations de surveillance;

Contient un nombre de photographies permettant d’illustrer les principaux constats de l’inspecteur.